Amandine
EKU
Amandine Faouzi
Vincent
Lander
Vincent Verpeaux
Timéa
Mississippi
Timéa Guibé
Paul
San José
Paul Marie
Hortense
Texas A&M
Hortense Boscher
Melvin
Arkansas
Melvin Manuel
Ava
Georgia
Ava Jouvenel
Paul Henri
Lander
Paul Henri Arrigoni
William
Maryland
William Hervé
Samuel
Lander
Samuel Poutignat
Salome
G-B College
Salome Lang
Mathis

Mathis Moysan
Photo William Hervé

William Hervé

Maryland Terrapins

Age :

20

Nationalité :

Français

  Profil US

Son parcours aux États-unis

Université :

Maryland

Club actuel :

Maryland Terrapins

Club formateur :

Valenciennes FC


Ses impressions sur son aventure

J’ai entendu parler de FFFUSA, j’étais fan des Etats unis, de la culture. J’ai trouvé ça attrayant. Je suis rentré en contact avec Edouard Lacroix et Clément Simonin. Je suis franco-anglais, mon profil leur a plu. J’ai été invité à la finale à Clairefontaine. Je me suis dit, j’y vais pour m’aérer l’esprit. J’étais dans une routine. Là, il y avait le fait de jouer avec d’autres personnes. J’ai pu me rendre compte que je n’avais plus ma place à Valenciennes. Au final, je ne me suis jamais senti aussi bien, j’étais libre. Ca m’a permis de m’exprimer beaucoup plus, et, apparemment, ça a plu. Le soir même, j’avais reçu des propositions. Mes parents m’ont dit de ne pas m’emballer, qu’on ne savait pas si c’était de bonnes universités. Moi, j’étais heureux, car j’avais une porte de sortie si je n’étais plus content à Valenciennes. J’ai reçu des propositions intéressantes, dont celle de Maryland, qui a été une des meilleures qui m’ait été faites. Edouard et toutes les personnes FFFUSA ont dit qu’aucun Français n’était parti là-bas et que c’était une des meilleures équipes des Etats-Unis. Ca ne se refuse pas. Moi, j’étais intéressé, mes parents se sont rendus compte de la chance que c’était pour moi. Après le processus de résiliation mon contrat d’apprenti à Valenciennes, j’ai pris la décision de partir.

 

C’est unique. La vie universitaire, c’est quelque chose que tout le monde ne vit pas. Je suis très content de le connaitre, c’est à part, c’est différent. Même le foot universitaire a l’air professionnel, avec énormément de fans. On est reconnu dans les universités, dans les aéroports. La vie est celle d’un adulte, on va s’acheter à manger, on se gère, on fait ce qu’on veut. Il y a d’excellentes infrastructures sportives, de super infrastructures scolaires. C’est unique et totalement différent de ce que j’ai vécu dans ma vie. Je suis très fier et très heureux d’avoir fait le choix de partir, ça me correspondait le mieux. C’est un des meilleurs choix que j’ai pris dans ma vie. Les deux premiers mois, on se dit que c’est différent, bizarre, puis, quand on connait les gens, qu’on se fait des amis, on se rend compte à quel point c’est grand et beau. Ce sont des émotions en tant que jeune sportif, qu’athlète, qu’étudiant, qu’on recherche.


Photos